J.C. MILHE, Institut d'Œnologie, Université de Bordeaux., France