Original research articles

Mesures sanitaires lors du greffage de la vigne

Abstract

Le champignon Botrytis a toujours joué un rôle extrêmement néfaste en ce qui concerne la greffe de la vigne. Chaque année, dans tous les pays producteurs de vins, les pertes dues au Botrytis sont considérables ainsi que leurs conséquences sur la rentabilité de ces greffes. Les infections causées par ce champignon se font à partir du greffon et du porte-greffe.

 Toutes les parties aériennes des ceps (que ce soit dans les vignes à fruits ou bien dans les vignes-mères productrices de porte-greffes) sont exposées, en automne, à une attaque infectieuse de ce champignon. Peu après les vendanges, sous la mauvaise influence du Botrytis apparaît déjà dans la région de la greffe le rejet de certaines variétés de greffons. Cette influence se manifeste par un éclaircissement de la couleur de l'écorce ; dans de telles zones, qui prennent une couleur blanche, le Botrytis prolifère dans les tissus de l'écorce. Il apparaît, au milieu de ces zones claires, des formations de couleur sombre émergeant de l'écorce, d'une taille de 1 à 2 mm pouvant atteindre 1 cm et plus. Ce  stade d'évolution du Botrytis porte le nom de sclérote. Mais, en l'absence de ces lésions visibles à l'oeil nu, il est à peu près certain que le bois destiné à  la greffe est infecté par le Botrytis.

Authors


H. BECKER

Affiliation : Directeur de l'Institut de culture et de recherches viticoles Ecole et centre de Recherches viticoles, arboricoles et forestières de Hesse, Geisenheim (R.F.A.).
Country : Germany

editorialsecretary@oeno-one.eu

Attachments

No supporting information for this article

Article statistics

Views: 63

Downloads

PDF: 15

Citations

PlumX