Original research articles

Instabilité de la réhydratation tardive des feuilles à l'amorce du régime de transpiration en situation de sécheresse exemple de Vitis vinifera L. cv Sémillon

Abstract

Au cours d'études de dynamiques joumalières de potentiel hydrique foliaire - ΨL en situation de sécheresse, dans le cadre d'essais d'Ecophysiologie de la Vigne, un phénomène d'instabilité de la réhydratation tardive des feuilles s'est révélé lors des mesures du potentiel de base.

L'arrivée des premiers rayonnements induit une remontée de - ΨL par rapport au niveau du potentiel de base obtenu en fin de nuit, et avant la baisse rapide de - ΨL lorsque le régime de transpiration est enclenché. Ce phénomène peut résulter, soit d'une pénétration de l'humidité de l'air via les stomates, soit de l'arrivée d'un faible courant de sève précédant le début de la transpiration.

Authors


Alain Carbonneau

Affiliation : Viticulture-OEnologie, Agro de Montpellier, 2 place Viala, Montpellier, France

carbonne@ensam.inra.fr

Nathalie Ollat

Affiliation : UMR Ecophysiologie et Génomique Fonctionnelle de la Vigne, Bordeaux Sciences Agro, INRA, Université de Bordeaux, Villenave d’Ornon, France

Attachments

No supporting information for this article

Article statistics

Views: 180

Downloads

PDF: 28

Citations

PlumX