Original research articles

Contribution à l'étude des « goûts de lumière » dans le vin de champagne. II. Influence de la lumière sur le potentiel d'oxydoreduction. Corrélation avec la teneur en thiols du vin

Abstract

Les auteurs déterminent les potentiels d'oxydoréduction de nombreux vins de champagne avant et après la prise de mousse. Ils précisent la relation, par éclairement de vins dégorgés et non dégorgés, entre l'apparition de « goût de lumière » et le potentiel d'oxydoréduction. Ils donnent les longueurs d'onde responsables des « goûts de lumière ».

+++

The oxydoreduction potentials are determined for a number of wines of champagne before and after the second prise de mousse fermentation. By illuminating disgorged and non disgorged wines, the authors of this article determine the relationship between the development of the « goût de lumière » and the oxydoreduction potential. Wavelengths responsible for the « goût de lumière » are given.

Authors


Alain Maujean

Affiliation : Laboratoire d'OEnologie - U.F.R. Sciences - Université de Reims, B.R 1039 - 51687 Reims cedex 02 (France)

editorialsecretary@oeno-one.eu

M. Haye

Affiliation : Laboratoire de Biochimie et d'OEnologie, U.E.R. Sciences, B.P. 347, 51062 Reims Cedex (France)


Michel Feuillat

Affiliation : Institut Universitaire de la Vigne et du Vin de l'Université de Bourgogne, Laboratoire d'OEnologie, Faculté Mirande, 21000 Dijon (France)


J. C. Thomas

Affiliation : Laboratoire de Biochimie et d'OEnologie, U.E.R. Sciences, B.P. 347, 51062 Reims Cedex (France)


D. Petit

Affiliation : Laboratoire de Biochimie et d'OEnologie, U.E.R. Sciences, B.P. 347, 51062 Reims Cedex (France)

Attachments

No supporting information for this article

Article statistics

Views: 627

Downloads

PDF: 146

Citations

PlumX