Original research articles

Influence des produits de traitement de la vigne sur la microflore levurienne (*)

Abstract

Parmi les produits de traitement essayés à la vigne en 1975, c'est l'Euparène qui modifie le plus profondément la flore des levures. Pendant les 17 jours de contrôle de la fermentation, cette flore a été composée, en présence d'Euparène, de 57 p. 100 de Saccharomyces sp. et de 33 p. 100 d'Hanseniaspora uvarum ; pour le témoin et les autres produits (DPX114, Vinchlozoline, Rovral, F 83675) les proportions ont été de 79 à 94 p. 100 de Saccharomyces sp. et de 3 à 12 p. 100 d'Hanseniaspora uvarum.

+++

Euparene was found to have the greatest effect on yeast flora of five chemical treatments applied to vines in 1975. During 17 days of monitored fermentation, the flora, in the presence of Euparene, was composed of 57 per cent Saccharomyces sp. and 33 per cent Hanseniaspora uvarum. However, for the control and other treatments (DPX 114, Vinchlozoline, Rovral, F 83675) the distributions were 79 - 94 per cent Saccharomyces sp. and 3 - 12 per cent Hanseniaspora uvarum.

(*) Travail effectué avec l'aide matérielle du Conseil Interprofessionnel du vin de Bordeaux.

Authors


Simone Sapis-domercq

editorialsecretary@oeno-one.eu

Affiliation : Station OEnologique de l'Hérault, 2, rue Saint-Pierre, 34060 Montpellier Cedex (France)


Alain Bertrand

Affiliation : Laboratoire de Chimie Analytique, Faculté d'OEnologie, Université Victor Segalen Bordeaux 2, 351 cours de la Libération, 33405 Talence (France)


Françoise Mur

Affiliation : Station Agronomique et OEnologique de Bordeaux, Institut d'OEnologie, Université de Bordeaux II, 351, cours cie la Libération, 33405 Talence (France)


Ch. Sarre

Affiliation : Laboratoire interrégional de la Répression des Fraudes, Bordeaux (France); Institut d'Oenologie, Université de Bordeaux II, 351, cours de la Libération, 33405 Talence Cedex (France)

Attachments

No supporting information for this article

Article statistics

Views: 278

Citations

PlumX