Original research articles

Alimentation en eau de la vigne et composition chimique des moûts dans les grands crus du Médoc. Phénomènes de régulation

Abstract

Au cours de cette étude nous avons essayé de mettre en évidence des corrélations chiffrées entre la qualité de l'alimentation en eau de la vigne (ETR/ETP) et la constitution chimique des moûts. Malgré l'interférence d'autres facteurs naturels (températures, ensoleillement, nature des sols, etc...), il apparaît que la richesse en acides des moûts (et notamment la teneur en acide malique) est d'autant plus grande que l'alimentation en eau de la vigne se fait dans de bonnes conditions (il s'agit ici de la qualité de l'alimentation en eau et non de la pluviosité puisque nous avons eu l'occasion de souligner qu'il pouvait y avoir une très bonne alimentation en eau de la vigne avec de faibles précipitations).

Concernant les teneurs en sucres réducteurs et en acide tartrique (qui est le principal acide du moût et du vin), il intervient des phénomènes de régulation qui, dans ces grands crus médocains, permettent d'obtenir un vin dont les deux principaux constituants varient dans des marges relativement étroites d'une année à l'autre.

Authors


Gérard Seguin

Affiliation : Faculté d'OEnologie, Université Victor Segalen Bordeaux II, 351, cours de la Libération, 33405 Talence cedex (France)
Country : France

editorialsecretary@oeno-one.eu

Attachments

No supporting information for this article

Article statistics

Views: 241

Downloads

PDF: 69

Citations

PlumX