Original research articles

Détermination par épifluorescence des levures vivantes dans le moût de raisin

Abstract

Le dénombrement direct des microorgasnismes par épifluorescence, appliqué dans l'industrie laitière (PETTIPHER et al., 1980), dans le vin (COÛTES et JOHNSON, 1980) et dans le contrôle des eaux (DELATTRE, 1986) est présenté comme une méthode rapide et fiable. Il nous a semblé intéressant de vérifier, si elle était utilisable pour suivre la population levurienne au cours de la fermentation alcoolique.

Authors


Isabelle Froudiere

editorialsecretary@oeno-one.eu

Affiliation : Institut D'OEnologie, Université de Bordeaux II, 351, cours de la Libération, 33405 Talence cedex (France)


Françoise Larue

Affiliation : Institut D'OEnologie, Université de Bordeaux II, 351, cours de la Libération, 33405 Talence cedex (France)

Attachments

No supporting information for this article

Article statistics

Views: 192

Citations

PlumX