Original research articles

Où en est l'utilisation pratique de la thiamine en vinification ?

Abstract

Des études déjà anciennes (1952) avaient montré  l'effet activateur de la thiamine (ou vitamine B1) sur la fermentation alcoolique. Plus récemment des essais de  laboratoire (1966) montrèrent que la thiamine, à la dose de 0,5 mg par litre de chlorhydrate, réduisait le taux résiduel des acides cétoniques dosés (pyruvique et a-cétoglutarique par exemple). Pour vérifier ces résultats plusieurs dizaines d'essais comparatifs furent mis en place durant les vendanges 1966 et 1967 dans les régions productrices de vins blancs liquoreux de Gironde (Sauternais, Premières Côtes de Bordeaux, Loupiac, Sainte-Croix-du-Mont...) et de Dordogne Montbazillac, Bergerac). Dans chaque cas, on a comparé les comportements d'un lot industriel « témoin » et d'un lot identique additionné de thiamine, à la dose de 50 mg par hl.

Authors


Émile PEYNAUD

Country : France

editorialsecretary@oeno-one.eu

Pierre SUDRAUD

Country : France


Jacques BLOUIN

Country : France

Attachments

No supporting information for this article

Article statistics

Views: 111

Downloads

PDF: 38

Citations

PlumX