Original research articles

Lutte contre la pourriture grise (Botrytis cinerea)

Abstract

S'attaquant surtout aux grappes et aux pédoncules, Botrytis cinerea forme conifidère de Scierotinia fuckeliana, étudié tout d'abord par MULLER-THURGAU (1888), puis par RAVAZ (1895), est fréquemment responsable de dommages relatifs à l'importance ou bien à la qualité des récoltes : nécessité du ciselage des raisins de table pourris, nécessité de l'épluchage des grappes en Champagne, pertes en volume, casse brune des vins (GOUIRAND, 1907), etc... La crainte des dégâts incite en outre souvent les vignerons à vendanger trop tôt au détriment de la qualité. Répandu un peu partout dans la nature, sur les débris végétaux morts, où il vit en saprophyte et s'accommode de conditions très variées, le champignon peut devenir parasite, lorsque les conditions lui sont favorables et ainsi attaquer les tissus vivants : feuilles, rameaux, inflorescence et grappes (VIENNOT BOURGIN, 1960). Pour comprendre les techniques de lutte, il est utile de rappeler brièvement les conditions de développement du champignon au vignoble.

Authors


J. LAFON

Affiliation : Station viticole, Cognac (France)
Country : France

editorialsecretary@oeno-one.eu

P. COUILLAUD

Affiliation : Station viticole, Cognac (France)
Country : France

Attachments

No supporting information for this article

Article statistics

Views: 88

Downloads

PDF: 41

Citations

PlumX