Short communications

Les déséquilibres biologiques provoqués par les traitements pesticides de la plante

Abstract

L'influence qu'exercent les pesticides sur la physiologie et la biochimie des végétaux peut se répercuter sur les déprédateurs vivant aux dépens de ceux-ci. La présente étude est consacrée aux effets opérés dans ce sens par le DDT, le parathion et le carbaryl à l'égard de l'araignée rouge (Panonychus ulmi Koch), d'Eotetranychus carpini f. vitis Dosse et de Tetranychus urticae Koch sur vigne. Les trois insecticides favorisent le développement de ces acariens à la suite de modifications biochimiques de la plante qui sont analysées. Les fongicides zinèbe, manèbe et propinèbe exercent également une action sur le végétal qui devient alors plus sensible aux attaques de l'oïdium de la vigne. L'auteur souligne toute l'importance qu'il y a à tenir compte de ces phénomènes lors de la mise en œuvre de programmes de lutte intégrée.

Authors


F. CHABOUSSOU

Affiliation : Station de Zoologie agricole Centre de Recherches de Bordeaux. - I.N.R.A. Pont-de-la-Maye (France)
Country : France

editorialsecretary@oeno-one.eu

Attachments

No supporting information for this article

Article statistics

Views: 82

Downloads

PDF: 33

Citations

PlumX