Original research articles

Présence de cytokinines dans les feuilles de Vitis vinifera L.

Abstract

KOOG et TSUi (1951), MILLER et SKOOG (1953) ont provoqué le développement des bourgeons adventifs sur les cultures de la moelle de Nicotiana tabacum, par traitement avec l'adénine, ces auteurs ont constaté, que l'adénine était un principe essentiel de la néoformation des bourgeons, en présence d'une quantité suffisante d'auxine. Au cours de cette formation l'adénine possède une action de synergie avec les cytokinines différentes (NITSCH, NITSCH, ROSSINI, BUI DANG HA, 1967).

A partir de ces résultats, nous avons pensé qu'il était possible de stimuler la différenciation du bourgeon fertile en pulvérisant sur les feuil¬ les une solution d'adénine et d'augmenter ainsi la récolte de l'année suivante. Au cours de deux années successives nous avons traité par l'adénine une espèce tardive et une espèce précoce de vigne. La méthode et l'époque des traitements, ainsi que la quantité d'adénine pulvérisée ont été les mêmes. Cependant, nous n'avons obtenu d'augmentation significative du nombre des grappes que chez l'espèce tardive ; l'espèce précoce n'a pas donné le même résultat (JAKO, 1969, 1970). Il est possible que les cytokinines naturelles de la vigne influent sur l'effet de nos traitements et que les deux espèces de vigne soient différentes de ce point de vue.

NITSCH et NITSCH (1965), NITSCH (1958), SKENE et KERRIDGE (1967) ont constaté la présence de cytokinines dans la sève de vigne. Au cours d'un stage au laboratoire de Physiologie Pluricellulaire de Gif-sur- Yvette, sous la direction de Monsieur le Professeur NITSCH nous avons pu montrer la présence de cytokinines naturelles dans les feuilles de vigne et nous les avons étudiées.

Authors


N. JAKO

Affiliation : Institut de Recherches Vitivinicoles, Budapest
Country : Hungary

editorialsecretary@oeno-one.eu

Attachments

No supporting information for this article

Article statistics

Views: 52

Downloads

PDF: 39

Citations

PlumX