Original research articles

Etude de la flore levurienne des régions viticoles périphériques en Tchécoslovaquie

Abstract

De 1958 à 1964, des études détaillées ont été faites sur les problèmes d'écologie des espèces de levures et microorganismes levuriformes existant dans les différentes régions viticoles productrices en Tchécoslovaquie. Les résultats de ces études ont été donnés dans une série de publications (MINARIK, 1960, 1961, 1963, 1963 a, 1964, 1966). Il s'est avéré que les conditions climatiques de la région et de l'année influencent la répartition quantitative des espèces dominantes de levures dans la microflore du raisin, du moût et du vin. Ce sont surtout les précipitations atmosphériques et la température moyenne durant la végétation qui ont une importance significative. D'un autre côté, la nature du sol et les variétés de vigne n'ont que peu d'importance sur la composition qualitative de la microflore.

Afin de compléter nos connaissances sur la présence et l'importance des levures des habitats naturels, nous avons fait, en 1964-1969, une étude des levures dans deux régions viticoles périphériques de Tchécoslovaquie ayant des conditions climatiques extrêmes : en Bohême et dans la région de Skalica-Zâhorie, en Slovaquie de l'Ouest. Nous avons choisi aussi la région de Saale-Unstrut, en République démocratique allemande (R.D.A.), à titre de comparaison. On peut considérer les régions mentionnées comme les limites de la culture de la vigne.

Authors


E. MINARIK

editorialsecretary@oeno-one.eu

Affiliation : Institut de Recherches Viti-Vinicoles, Bratislava, Tchécoslovaquie.

Country : Slovakia

Attachments

No supporting information for this article

Article statistics

Views: 260

Downloads

PDF: 127

Citations

PlumX