Original research articles

Etude des différents systèmes d'embouteillage du vin

Abstract

Pour la mise en bouteilles du vin, on peut établir une distinction entre les procédés et les systèmes d'embouteillage.

Dans la pratique, les premiers n'ont d'intérêt que si l'on procède à la stabilisation microbiologique du vin au moment de la mise en bouteilles ; dans ce cas, le vin doit être mis en bouteilles soit après stérilisation à froid (avec ou sans addition de pyrocarbonate d'éthyle ou avec addition d'acide sorbique), soit à chaud, à 55° C environ. Du point de vue microbiologique, ce sont soit les levures (dans le cas des vins contenant du sucre résiduel), soit les bactéries, qui constituent un danger. Le procédé d'embouteillage a pour but de détruire les microorganismes (par la chaleur ou par l'addition de produits de conservation) ou de les éliminer complètement par filtration stérile.

En revanche, les systèmes d'embouteillage se rapportent aux principes techniques des machines d'embouteillage. Il existe dans ce domaine un grand nombre de méthodes qui doivent être étudiées selon leur importance. Tous ceux qui procèdent à la mise en bouteilles du vin, stérile ou non, ont à se préoccuper du système d'embouteillage.

Afin d'établir une classification des machines d'embouteillage, on peut, comme dans toutes les tentatives de ce genre, utiliser différents critères. De prime abord, le plus important nous semble être de distinguer entre les tireuses à niveau constant et les tireuses volumétriques

Authors


H. HAUBS

Affiliation : Laboratoire de chimie et de microbiologie du vin SEITZ-WERKE, Bad Kreuznach (R.F.A.)
Country : Germany

editorialsecretary@oeno-one.eu

Attachments

No supporting information for this article

Article statistics

Views: 127

Downloads

PDF: 804

Citations

PlumX