Original research articles

Observations sur l'utilisation de l'osmose inverse en vinification en rouge

Abstract

Les auteurs, dans une première partie, font brièvement le point sur les membranes semi-perméables (structure, classement) et leur utilisation en osmose inverse (modules, installations, facteurs influençant le fonctionnement d'unité industrielle).

Dans une deuxième partie, ils rendent compte d'essais industriels de concentration partielle par osmose inverse de moût de raisin. Ils montrent que cette technique est parfaitement utilisable en vinification en rouge. Comparativement à la chaptalisation ils ont obtenu des vins plus riches et plus structurés. Par rapport aux vins élaborés par saignée avant fermentation et addition de saccharose, les vins provenant d'osmose inverse sont analytiquement peu différents, par contre ils sont jugés gustativement meilleurs dans 50 % des cas.

Authors


Guy Guimberteau

editorialsecretary@oeno-one.eu

Affiliation : L.I.R. de la DGCCRF, 351 cours de la Libération, 33405 Talence cedex (France)


Michel Gaillard

Affiliation : Institut Technique du Vin, 2 bis, place Auger-Gaillard, 81800 Rabastens (France)


René Wajsfelner

Affiliation : Société Degremont, 183, avenue du 18-Juin 1940, 92508 Rueil Malmaison Cedex (France)

Attachments

No supporting information for this article

Article statistics

Views: 405

Downloads

PDF: 536

Citations

PlumX